Argentina | PATAGONIA n°9 | Perito Moreno

April 3, 2018

 - Après cette merveille de Fitz Roy, on part pour une autre merveille, plus chère cette fois (ils peuvent pas être bon partout non plus les argentins !) le Perito Moreno l'un des plus gros glaciers de l'Amérique Latine après certains de ses cousins de la zone d'ailleurs :

 

Dernière étape de cette descente en Patagonie, c'est plein d'émotions que l'on se dirige vers le parc de Los Glaciares sud découvrir ce monstre de glace qui, il n'y pas si longtemps était le seul glacier à ne pas reculer face au réchauffement climatique, le seul témoin d'un peu plus d'espoir vers le respect de notre belle terre, mais mis au silence par les monstres qui craches du CO2 ... dont nous évidement ... on est vraiment un belle bande de glands ... haha aller c'est parti pour cette merveilleuse balade.

On à même pas eu le temps de dire ouf et à peine entré dans le parc je dégaine mon appareil pour vous présenter un autre Carancho qui se la racontait sur la jeté (j'ai utilisé ce mot pour la rime, on est pas dans un port oh !). Lui vraiment il avait un bon look de père de famille avec ses plumes dressée sur sa nuque. 

Et son regard déstabilisant genre "salut ya un souci ? moi c'est Bertrand, j'ai une vie belle est bien remplie, je suis riche de tout ce territoire rien que pour moi hehehe"

Il faut dire son territoire c'est l'un des plus beau glacier de la zone. Littéralement, une langue de glace de plusieurs kilomètres de large et bien plus de long ...  

 Il est toujours la lui ... il me plais ce petit gars !

Mais apparement je lui plais pas tant que ca ... 

On est parti sur ces magnifiques petites passerelles de bois qui courent tout le long du parcours et qui facilite alors l'afflux de touriste en désire de profiter de la vue !

Aller je vais la faire ... "C'est fou on se croirait dans Game Of Thrones la un peu !" Oui c'est bien un grand mur de glace face à nous. Sur la partie visible, il s'eleve à plus de 50 mètres de haut et à gauche la où on ne le voit plus, jusqu'à 80 mètre ... pas mal !

Et puis il à de belles couleurs à son avantage le petit gars.

Et il est grand ...  

Et il a le bleue de tes yeux ! (dite ca à la fille qui est avec vous à ce moment la ça devrait marcher ...)

 Il est large aussi 

Et quand il perd un morceau, tout le monde est au courant ... surtout le lac haha (la bonne blague eh!)

 

 

 Et nous ben ça nous donne le sourire ! Evidemment ! 

Pfiou ... On en prend plein la face ! C'est beau dit donc puis toute cette glace ... on en arrive à se demander pourquoi ya plus de neige à la station de ski du Sappey (deuxième référence au Sappey, dit donc c'est que la maison me manque oh!)

Le lendemain, c'est l'heure du retour vers le nord. Pour moi c'est avec le fameux Jaime Sabater et sa Sabater one, et pour delphine l'avion pour Buenos Aires ! Ce mois et demi de voyage avec elle aura été un pur régal et le fait d'avoir pu partager ces moments avec quelqu'un autour d'une soupe ca n'a pas eu de prix ! 


Pour la petite histoire de ce panneau, je vais m'organiser pour rien oublier. Mais rassurez vous c'est très simple: 

 

Je devais retrouver Jaime à 12h au croisement de deux routes au milieu de nul part ... jusque la ca va ! Moi prévoyant et sachant que le stop de temps en temps quand ça veut pas ça peu te faire attendre trois heures en bord de route. Je suis donc parti tôt puisque j'avais vraiment pas envie de le rater ce ticket gratos pour revenir à la maison ! 

 

Alors je part à 7h du camping sachant qu'il me fallait deja 45 minute de marche jusqu'à la route principale. Seulement voila de gentils gens m'ont pris en stop en sortant du camping... à 7h ... je suis donc arrivé à 8h au croisement ... et cerise sur le gâteau, Jaime c'est fait retenir à la frontière à cause d'un extincteur périmé du coup je me suis retoruvé à attendre 6 heures au croisement ... avec pour seuls amis de magnifiques Guanacos ! Ya pire en plus il faisait beau ! Mais le vent petard le vent ! 

 

 

 

Voila voila, prochain post la remonté et on pourra enfin passer à autre chose haha ! vous verrez que cette remontée à été magnifique et pleine de surprises en tout genre et que j'aurais pu me sentir seul sans ma delphine mais au final tout c'est bien passé ! Mieux que prévu même ! 

 

Alors on se revoit la prochaine fois les cocos ! Des bises !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload